En ce mois béni de Ramadan, pensons aux oubliés de la Ummah. Ensemble, et sans besoin d'argent, aidons Sanâbil !

بسم الله الرحمن الرحيم
الحمد لله رب العالمين
والصلاة والسلام على اشرف المرسلين وعلى اله واصحابه اجمعين
و بعد

As salaamu 'alaykum wa rahmatullah, chers frères et soeurs.

Nous sommes dans le mois béni de Ramadan. Et, comme chaque année louange à Allah, nos frères et soeurs actifs dans le milieu associatif sollicitent votre aide pour soutenir leurs actions. Qu'il s'agisse de construction de puits, de distribution de nourriture, etc. Ils font un travail remarquable, qu'Allah agrée cela de leur part.

Nous souhaitions vous présenter une de ces associations, un peu spéciale et rare en son genre, et vous montrer comment, sans argent, par un peu de temps seulement, avec une feuille et un stylo, vous pouvez faire une action énorme ! Cette association, c'est Sanâbil.

Leur but est de venir en aide et d'apporter le soutien de la Ummah à nos frères et soeurs détenus, ainsi qu'à leurs familles. Et parmi ce qu'ils font pour montrer à nos frères et soeurs qu'on ne les oublie pas, et que la fraternité ne s'arrête pas aux barreaux d'une cellule : leur écrire des lettres. De simples courriers, mensuellement. Un courrier écrit à la main, non-photocopié, et qui a un impact ... dont on peut comprendre la valeur qu'en lisant les retours de nos frères et soeurs détenus.

Voici quelques extraits de courriers de détenus, qui vous parleront mieux que nos mots à nous. Ils reçoivent les lettres de Sanâbil, et répondent ceci :

« J'ai fait lire certaines de vos lettres à plusieurs frères ici et leur réaction est toujours la même : ils sourient, puis demandent immédiatement comment vous contacter. »

- - -

« Votre dernière lettre que j'ai reçue à touché très profondément mon coeur, ainsi que celui de tous les frères avec qui je l'ai partagée. [...] Sachez s'il vous plait que la gentillesse et générosité dont vous avez fait preuve pour l'amour d'Allah m'a redonné le moral et a élargi mon coeur. C'est un magnifique cadeau d'Allah Très Haut que votre association existe et offre un tel soutien à ceux parmi nous qui sont dans des situations difficiles. Comme l'a dit un frère, votre travail fait du bien à l'esprit et apporte de la lumière au coeur et à la raison.

- - -

« Mes généreux frères et sœurs, tous les prisonniers musulmans sont dans une épreuve et en difficulté et vous n’imaginez pas à quel point votre aide à leur encontre, de même que vos belles paroles... Si vous saviez la valeur de ce que vous entreprenez ! »

- - -

« Je remercie Dieu pour ce que vous avez fait de votre cadeau béni d’Allah. Je viens de recevoir le Saint Coran et sa traduction que vous avez envoyé, cela a répondu à tant de prières que j'en suis stupéfait et humble. Je n’ai pas assez de mots pour exprimer. »

- - -

« [...] ma mère décéda, et tout le monde que je croyais être ma famille ou mes amis m'ont tourné le dos, je n'ai pas eu de visite depuis 2004, et j'ai seulement du courrier de vous tous, mes frères et soeurs de Sanâbil, personne en dehors de Sanâbil se préoccupe de moi, je remercie donc Allah de vous avoir vous tous qui m’écrivez. »

- - -

« Je ne pourrais vous remercier assez pour votre amour et gentillesse à mon égard depuis mai 2012. Je n’ai aucun correspondant à part vous, mais je pense vraiment avoir le meilleur au monde. Cela a été une bénédiction de pouvoir croiser votre route, chèrs frères et sœurs, et mes petits muslims m’ont montré le véritable amour pour le genre humain pour Le Visage de notre Seigneur. »

- - -

« Je tiens à ce que vous sachiez que chaque fois que je reçois une lettre pleine de compassion de la part d’un frère ou d’une sœur, cela illumine mon âme. »

- - -

« Le seul que j’ai de mon côté c’est Allah. Donc lorsque je reçois une lettre de France de gens que je n’ai jamais rencontrés, me rappelant d’être patient et décrivant le Paradis, je le considère comme une bénédiction. »

- - -

Voilà. Il s'agit d'extraits de lettres différentes. Voyez à quel point ce qu'ils font est important.

Pour ces courriers, ils font appel à la Ummah. À ceux qui sont affectueusement appelés "copistes". En fait, ils publient le contenu du prochain courrier, et les frères et soeurs s'engagent à en faire 1 copie, 5 copies, 10 copies, à la main. Parce qu'il y a un monde entre recevoir une simple photocopie, et recevoir un vrai courrier, rédigé à la main, sentir qu'un frère ou une soeur a pris le temps de rédiger cela. Aujourd'hui, 16ème jour de Ramadan, voilà ce qu'ils publient sur FaceBook : « 230 engagements ont été pris (la somme des copies que les frères et soeurs se sont engagés à faire), 170 copies sont toujours manquantes ! 170 frères et soeurs qui ne recevront pas leur lettre manuscrite ! »

Le seul argument que nous vous présenterons pour vous encourrager à les aider, c'est celui-ci : le Prophète (sallallahou 'alayhi wa sallam) a dit, ce qui signifie : "L'un de vous n'est véritablement croyant que s'il aime pour son frère ce qu'il aime pour lui même." (Bukhari, Muslim). Alors, pensez à vous-même, à ce que vous aimeriez pour vous-même. Imaginez qu'Allah vous éprouve par une privation de liberté, que vous soyez incarcéré(e). Que vos proches, les uns après les autres, s'éloignent et que vous vous retrouviez sans contact, sans soutien. Imaginez ce que vous ressentiriez si après cela, après des mois voire des années de solitude et d'isolement, on vous annonce un matin que vous avez reçu un courrier. Vous l'ouvrez, c'est une lettre écrite à la main, pour vous, qui vous rappelle Allah, qui vous rappelle la foi, qui vous remonte le moral, qui vous rappelle que vous n'êtes pas seul(e), que des gens tiennent à vous et pensent à vous. Quel bien vous apporerait-elle ? Imaginez qu'ensuite, une correspondance ait lieu. Parce que, Sanâbil qu'Allah les innonde de miséricorde ne se contente pas d'envoyer un courrier, même si c'est déjà immense. Si le détenu répond, ils répondent à nouveau. Si le détenu a besoin d'un exemplaire du Coran, ils essaient de lui envoyer. Ils lui envoient les horaires de prière dans sa ville, etc. Si vous étiez seul(e), oublié(e), que donneriez-vous pour qu'à l'extérieur, une telle association existe ? Grâce à Allah, elle existe. Et vous pouvez leur apporter tout votre soutien, sans argent.

Quelques feuilles, un stylo, et un peu de temps. Et, comme en témoignent les extraits des lettres ci-dessus, l'impact dans le coeur de nos frères et soeurs est juste I M M E N S E.

En ce mois béni de Ramadan, une partie de la Ummah ne rompt pas le jeûne en famille, n'assiste pas aux prières de nuit dans les mosquées. Une partie de la Ummah est privée de ce dont on jouit quotidiennent, jusqu'à en oublier le bienfait ! On n'a pas le droit de les laisser pour compte, sans soutien moral ! Par Allah, ils sont nos frères, elles sont nos soeurs, et nous devons leur montrer que nous sommes là !

- - -

Le Prophète (sallallahou 'alayhi wa sallam) a dit, ce qui signifie : « L’exemple des croyants dans leur amitié, leur miséricorde et leur compassion, est comme l’exemple d’un corps qui, lorsqu’un des ses membres est affecté par une maladie, c'est tout le reste du corps qui est touché par la douleur et la fièvre. » (Bukhari, Muslim).

Il dit également (sallallahou 'alayhi wa sallam), ce qui signifie : « Le croyant est pour le croyant comme un édifice, il se soutient l'un à l'autre. » puis il relia ses doigts entre eux. (Bukhari, Muslim).

Ensemble, aidons Sanâbil !

- - -

Leur site internet : Sanâbil.fr

Leur page Facebook : Fraternité Musulmane Sanâbil

Leur compte Twitter : Association Sanâbil

Qu'Allah, le Tout Miséricordieux, vous récompense, au-delà de ce que vous espériez de Lui !

الحمد لله رب العالمين
والصلاة والسلام على اشرف المرسلين وعلى اله واصحابه اجمعين

'Umar al-Qazabri

0:00
0:00

Télécharger

Cliquez avec le bouton de droite de votre souris sur le nom de la sourate dont vous souhaitez télécharger le MP3.

Ensuite, enregistrez sous...

Ce lecteur MP3 sur votre site

Copiez/collez simplement le bout de code ci-dessous :

Suivre la récitation